FATIMIDE

Views:
92

FATIMIDE

VASTE SUITE HISTORIQUE, ENTIEREMENT REVETUE DE SES DECORS TRADITIONNELS, SITUEE AU RDC SUR LE PATIO CENTRAL. ELLE DISPOSE D’UN SALON, D’UNE SALLE DE BAINS ET D’UN DRESSING. LE LIT ET LE BUREAU SONT DANS LES ALCOVES LATERALES. LE MOBILIER EST ANCIEN. LES TAPIS ET LE KILIM ETHNIQUES SONT DES PIECES DE COLLECTION. LA DECORATION DES PLAFONDS EST CELLE DU XVIIIEME SIECLE (DATÉE 1780). L’HARMONIE D’ENSEMBLE EST D’UNE GRANDE RARETE.

PREMIERE DES CHAMBRES EN T, DITES A « KBOU », LA « SUITE FATIMIDE » PRESENTE L’ENSEMBLE DECORATIF LE PLUS COMPLET DE L’ART URBAIN TUNISOIS DU XVIIIEME SIECLE. SOLS EN DALLAGE DE MARBRE ANCIEN, MURS ENTIEREMENT RECOUVERTS DE ZELLIGES (« ZLIZS ») ANCIENS, ITALIENS, FRANÇAIS OU TUNISOIS, STUCS DE GYPSE TAILLES A LA MAIN SUR TROIS EPAISSEURS, PLAFONDS PEINTS A SOLIVES ET CAISSONS D’ORIGINE, AU CHROMATISME REMARQUABLE (ROUGE, JAUNE PAILLE, VERT).
S’Y AJOUTENT LES COLONNES A CHAPITEAUX OTTOMANX (ACHANTES ET CROISSANTS) PORTANT L’ARC DU SALON CENTRAL (KBOU). ELLES MEMES SONT FLANQUEES DE DEUX PLAQUES EXCEPTIONNELLES DE MARBRE JAUNE DE CHAMTOU (GISEMENT AU NORD-OUEST DE TUNIS, CLASSE A L’INVENTAIRE DE L’UNESCO), LE PLUS RECHERCHE DE L’EMPIRE ROMAIN ; CE MARBRE JAUNE EST RELEVE PAR QUATRE PANNEAUX DE CHAMTOU ROUGE PLUS PETITS.
LES ENCADREMENTS DE MARBRE INTERIEURS ET EXTERIEURS DES PORTES ET DES FENETRES PORTENT DES MOTIFS ORIENTAUX SCULPTES (ROSACES, CROISSANTS ET NUAGES). ILS SONT D’ORIGINE ET ONT ETE RESTAURES SUR PLACE ; CERTAINS, EN TRES MAUVAIS ETAT, ONT ETE ABANDONNES ET REMPLACES PAR DES ELEMENTS SIMILAIRES DE MEME EPOQUE.
LA SALLE DE BAINS EST AGREMENTEE DE PANNEAUX DE MARBRES ANCIENS OU SONT ENCHASSEES DEUX COLONNETTES TORSADEES.
LA DATE DE LA PREMIERE RENOVATION COMPLETE DE LA DECORATION DE CETTE SUITE FIGURE EN CARACTERES ARABES « THOULOUTH » SUR L’UNE DES SOLIVES DU PLAFOND : « MILIEU DE JOUMADA EL-THANI DE 1194 DE L’HEGIRE LUNAIRE » (18 JUIN 1780). DEUX AUTRES EPISODES DE RENOVATION, MOINS HEUREUX, SONT INTERVENUS, L’UN AU XIXEME ET L’AUTRE AU DEBUT DU XXEME; LEURS PEINTURES ONT PU ETRE DECAPEES POUR FAIRE REAPPARAITRE L’HARMONIEUX CHROMATISME DU XVIIIEME, D’UNE GRANDE FRAICHEUR.
LE CABOCHON DE BOIS « A STALACTITES » (« MUQARNAS »), QUI ORNE LE CENTRE DU PLAFOND CARRE DU KBOU CENTRAL, EST LUI AUSSI UNE RARETE DE L’EBENISTERIE ORIENTALE, EN RAISON DE L’ASSEMBLAGE SAVANT DE MULTIPLES ELEMENTS SCULPTES SEPAREMENT.
AUTRE ELEMENT DE TRADITION DANS LES PALAIS DE LA MEDINA, L’ETAGERE (« MARFA’») QUI SEPARE LES FAÏENCES DES STUCS : ELLE A ETE REPAREE, REDOREE ET REPRISE DANS LES TEINTES D’ORIGINE.
LE MOBILIER EST RESTE TRADITIONNEL POUR LE SALON CENTRAL : BANQUETTES ET GUERIDON ; POUR LE RESTE IL S’AGIT DE MOBILIER FRANÇAIS MARQUETTE ANCIEN, COMME LE BUREAU ET LES TABLES DE CHEVET, LES TABLES « BOUILLOTE ». TOUS LES SIEGES ONT ETE RETAPISSES PAR LES EXCELLENTS ARTISANS DE LA MEDINA, AVEC DES PIECES DE SOIE BRODEE OU DAMASSEE FABRIQUEES EGALEMENT DANS LE LABYRINTHE DE RUELLES OUVRIEUSES (« LES WIKALAS ») QUI ENVIRONNE LE PALAIS.
COMME DANS LA MAJORITE DES PIECES NOBLES LES PLUS ORNEES, IL A FALLU DEPOSER LE MOBILIER ARCHITECTURAL DECORATIF, POUR TRAITER LES MURS EN PROFONDEUR. LA DEPOSE, L’ENTREPOSAGE, LA CONSERVATION, PARFOIS LA RENOVATION, ET LA REPOSE ONT NECESSITE UNE TRES GRANDE ATTENTION. LES COMPOSITIONS MURALES ONT ETE RECREEES D’ABORD SUR ORDINATEUR PUIS SUR MURS, EN PUISANT DANS LES COLLECTIONS RESIDUELLES DU PALAIS. ON S’EST ASTREINT A RESPECTER L’ALTERNANCE DES PANNEAUX ET DES BORDURES ET, QUAND ELLE S’IMPOSAIT NATURELLEMENT, LA SYMETRIE DES DECORS ET DES MOTIFS, REMARQUABLEMENT ABOUTIE DANS CETTE TRES BELLE SUITE.

LES PEINTURES DES BOISERIES, PORTES ET VOLETS, ONT, COMME CELLES DES PLAFONDS ANCIENS, ETE RESTITUEES SELON L’ESTHETIQUE DU XVIIIEME SIECLE, AVEC LES TROIS PIGMENTS VEGETAUX DE L’ACAJOU, DU BROU DE NOIX ET DU CURCUMIN. LES PARTIES PLANES DES MEUBLES ET BOISERIES ONT ETE RESTAUREES SELON LA TECHNIQUE IMMEMORIALE DU « TAMPON ». LES DORURES ONT ETE RAFRAICHIES OU REFAITES, A LA FEUILLE ET AU PINCEAU ET FIXEES A LA « GOMME-LAQUE ».
LE LONG KILIM CENTRAL DE PALAIS PROVIENT D’ANCIENNES COLLECTIONS PRIVEES IRANIENNES, LE TAPIS DU KBOU CENTRAL EST UN « MALAYER » DU KURDISTAN IRANIEN. LES DEUX KILIMS « YOUNJOU » EN BOUT DE LIT PROVIENNENT D’ANATOLIE ORIENTALE.
COMME LES AUTRES APPARTEMENTS DU PALAIS, LA SUITE FATIMIDE DISPOSE D’UN RELAIS WIFI, D’UNE LIGNE FIXE AVEC LA RECEPTION ET D’UN SYSTEME DE CLIMATISATION A CIRCULATION D’EAU TRES SILENCIEUX. ELLE EST EQUIPEE D’UN DETECTEUR DE FUMEE AUX NORMES DE LA PROTECTION CIVILE TUNISIENNE.

CETTE SUITE PORTE LE NOM DE LA BRILLANTE DYNASTIE DE TUNISIE, NEE A KAIROUAN ET MAHDIA, EN 909, QUI A TRANFERE SON SIEGE EN EGYPTE, EN 973, OU ELLE A CREE LE CAIRE ET LA CELEBRE MOSQUEE-UNIVERSITE D’EL-AZHAR ET A RIVALISE JUSQU’EN 1171 AVEC LE CALIFAT ABBASSIDE DE BAGDAD.

RÉSERVEZ !

+ 216 31 393 393

reservation@palaisbayram.com

6, Rue des Andalous, Bab Menara 1008 Tunis, Tunisie

PLAN D’ACCES

Contactez-nous

Pour plus d’information, veuillez utiliser le formulaire ci-dessous: